Respect de l’environnement

L’efficacité énergétique des lampes LED ne fait aucun doute mais un autre de leurs avantages et non des moindre est leur bilan environnemental globalement positif bien qu’il reste quelques détails à corriger.

Matières toxiques

Contrairement à certaines lampes, les LED ne contiennent pas de matières toxiques. Les lampes fluo-compactes contiennent du mercure, un métal dangereux qui doit faire l’objet d’un recyclage. Les tubes LED quant à eux ne contiennent pas de résidus de fluor contrairement à ceux à néon. Les lampes peuvent par ailleurs être recyclées dans des produits électriques ou électroniques. On estime en outre que l’impact environnemental des lampes LED est inférieur de 75% à celui des lampes à incandescence. Mais comme c’est une technologie qui n’en est encore qu’à ses balbutiements, des travaux sont entamés pour parvenir à un impact inférieur de 85% par rapport à celui d’une lampe à incandescence. De nombreux travaux sont aussi faits pour améliorer les procédés de fabrication et le recyclage.

Rayonnements ultraviolets et infrarouges

Les lampes LED ne sont pas préjudiciables à la nature car elles n’émettent pas de rayonnements ultraviolets ou de rayonnements infrarouges (chaleur). Les rayons ultraviolets nuisent aux matériaux et à la nature mais aussi à la santé de l’être humain. Les lampes LED peuvent par conséquent être utilisées pour éclairer des végétaux ou des monuments historiques. L’absence des rayons infrarouges  donne la possibilité d’éclairer la nourriture sans craindre pour sa santé. De plus, les rayonnements infrarouges émis par les lampes classiques peuvent être très désagréables dans certains lieux.